pôle


pôle

pôle [ pol ] n. m.
• 1230; lat. polus, gr. polos, de polein « tourner »
1Astron. Chacun des deux points de la sphère céleste formant les extrémités de l'axe autour duquel elle semble tourner. « Le ciel paraît tourner sur deux points fixes, nommés par cette raison pôles du monde » (Laplace). Mouvement des pôles célestes sur la sphère céleste, correspondant aux variations de l'axe de rotation de la Terre. ⇒ précession.
2(fin XVe) Cour. Chacun des deux points de la surface terrestre formant les extrémités de l'axe de rotation de la Terre. Pôle arctique, boréal (plus cour. pôle Nord); antarctique, austral (plus cour. pôle Sud). Demi-cercle joignant les pôles. méridien.
Par ext. Région géographique située près d'un pôle, entre le cercle polaire et le pôle. antarctique, arctique. Aplatissement de la Terre aux pôles. « depuis les pôles jusqu'à l'équateur » (Maupassant). « les solitudes glacées des pôles » (Jules Verne). Expédition scientifique au pôle Sud.
3(XVIIe « ce qui guide comme l'étoile Polaire ») Se dit de deux points principaux et opposés. « Est-ce que l'homme a, comme le globe, deux pôles ? » (Hugo). « Pelléas et Mélisande est à l'un des pôles de notre art, Carmen, à l'autre pôle » (R. Rolland).
4(1647) Géom. Extrémités de l'axe d'un solide de révolution. Pôle d'une droite (ou d'un plan) par rapport à une conique (ou une quadrique),point ayant pour polaire cette droite (ou ce plan). — Point fixe jouant un rôle particulier dans une transformation. Pôle d'inversion. Coordonnées d'un point par rapport à un, à deux pôles ( polaire; bipolaire) .
Math. Singularité d'une fonction analytique, zéro de la fonction inverse.
5(1647) Phys. Chacun des « deux points de l'aimant qui correspondent aux pôles du monde, dont l'un regarde le nord et l'autre le sud » (Dider.). Pôles de l'aiguille aimantée d'une boussole. Pôles d'un aimant.
Géogr. Pôles magnétiques, pôles d'inclinaison : régions du globe où l'inclinaison magnétique est maximum (90o). « les pôles magnétiques tournent autour des pôles géographiques » (Hugo).
6Électr. Chacune des deux extrémités d'un circuit électrique ( électrode), chargée l'une d'électricité positive (pôle positif, pôle + anode), l'autre d'électricité négative (pôle négatif, pôle cathode). Pôles d'un générateur d'électricité, d'une pile. borne. À deux ( bipolaire) , plusieurs pôles ( multipolaire; quadripôle) .
7(1904) Anat., embryol. Partie la plus saillante, aux deux côtés opposés d'une structure anatomique. Pôles antérieur et postérieur du cristallin. Pôles animal et végétatif de l'œuf fécondé, dont proviennent respectivement l'embryon et le vitellus.
(1897) Biol. Pôles du fuseau constitué lors de la division cellulaire.
8Fig. Ce qui attire, entraîne; centre d'activité, d'intérêt. Pôle d'attraction. Pôle de croissance, de développement. aussi technopôle.

Pôle lieu, chose ou personne qui retiennent l'attention, attirent.

pôle
n. m.
d1./d ASTRO Chacun des points où l'axe imaginaire de rotation de la Terre rencontre la sphère céleste. Pôle boréal, austral.
|| Pôles de l'écliptique: points où une perpendiculaire au plan de l'écliptique coupe la sphère céleste.
d2./d GEOGR et cour. Chacune des extrémités de l'axe de rotation de la Terre sur elle-même. Pôle Nord, pôle Sud.
|| Région de la Terre située près d'un pôle et limitée par le cercle polaire. Calotte glaciaire du pôle boréal.
d3./d Fig. Les deux pôles: les deux extrêmes.
d4./d Fig. Point qui attire l'attention, l'intérêt. Pôle d'attraction.
|| ECON Zone, activité qui impulse et diffuse la croissance dans un ensemble de pays, de secteurs. Pôle de développement, de compétitivité.
d5./d GEOM Point qui sert à définir des coordonnées polaires.
d6./d ELECTR Chacune des bornes d'un circuit électrique. Pôles d'une pile.
|| Pôles d'une barre aimantée, ses extrémités qui s'orientent, l'une vers le pôle Nord (magnétique), l'autre vers le pôle Sud de la Terre lorsqu'on laisse la barre pivoter librement.
d7./d GEOGR Pôles magnétiques: points du globe où l'inclinaison magnétique est de 900.

⇒PÔLE, subst. masc.
A.ASTRON., GÉOGR.
1. Chacun des deux points diamétralement opposés définis par les axes de rotation de la sphère céleste et de la sphère terrestre.
a) Pôle (céleste). Chacun des deux points de la sphère céleste situés sur l'axe du monde, parallèle à l'axe de rotation de la Terre. On suppose que P (pôle céleste) se trouve dans le plan de la figure à gauche de Q, «pôle de l'écliptique» (KOURGANOFF, Astron. fondam., 1961, p.31). Sur 86 objets, 82 sont dans la demi-sphère: dont le pôle est dans le Sagittaire (SCHATZMAN, Astrophys., 1963, p.102).
Pôle de l'écliptique.
b) Pôle (terrestre). Chacun des deux points de la surface terrestre situés sur l'axe de rotation de la Terre. Les variations concomitantes qui furent alors constatées prouvèrent la réalité du mouvement du pôle terrestre (Hist. gén. sc., t.3, vol. 1, 1961, p.136).
[Avec une détermination géogr.] Pôle antarctique, austral, sud ou méridional; pôle arctique, boréal, nord ou septentrional. Les navigateurs ont trouvé des bataillons innombrables de ces oiseaux jusques sous le pôle Antarctique (CHATEAUBR., Génie, t.1, 1803, p.186):
♦ ... puisque la nuit est pure, je vais essayer, ce soir même, d'obtenir notre latitude en calculant la hauteur de la Croix du Sud, c'est-à-dire du pôle austral, au-dessus de l'horizon.
VERNE, Île myst., 1874, p.122.
P. exagér. D'un pôle à l'autre. D'une extrémité à l'autre de la Terre. J'aurais pu parcourir la terre d'un pôle à l'autre sans rencontrer Albertine (PROUST, Fugit., 1922, p.510).
Absol. Région froide proche du pôle Nord. La conquête du pôle; faune et flore du pôle. Faire venir du pôle les plus rares fourrures (VOLNEY, Ruines, 1791, p.92). Ces glaces du pôle où jamais une fleur ne s'est ouverte aux clartés des cieux (NODIER, Fée Miettes, 1831, p.178).
[Avec une détermination caractérisante] Depuis l'horizon de cette mer jusqu'au brûlant tropique ou jusqu'au pôle des neiges (CAMUS, Chev. Olmedo, 1957, 3e journée, 17, p.803).
[Avec une détermination donnée par un maximum atteint dans un domaine partic.]
Pôle du/de froid. Point (voisin de l'un des pôles) où l'on enregistre les plus forts minima absolus de température. Un deuxième pôle de froid existe dans l'intérieur du Groenland, où Mohn admet qu'il règne des températures de - 40o en janvier (ROUCH, Régions polaires, 1927, p.39).
Pôle d'inaccessibilité. Point (voisin de l'un des pôles) qui est théoriquement le plus difficilement accessible. Cette mer de Beaufort est encore très peu connue. C'est là que Stefanssion a placé justement le pôle Nord d'inacessibilité, c'est-à-dire la région de l'hémisphère Nord la plus difficile d'accès (ROUCH, Régions polaires, 1927, p.18).
Pôle magnétique. V. infra B 2 b.
2. Au fig. Point opposé à un autre. Ne savez-vous point que je change de pôle bien des fois par jour, et que mes «états d'âme» ne se peuvent plus compter (BERNANOS, Lettres inéd., 1922, p.1733).
Être aux deux pôles, à l'autre pôle. Être en complète opposition. Deux familles qui sont aux deux pôles l'une de l'autre et diffèrent par plusieurs endroits (A. FRANCE, Île ping., 1908, p.8). Le gouvernement n'est, Dieu merci, aux ordres ni du colonel Driant, ni, à l'autre pôle, de M. Clemenceau (PROUST, Guermantes 1, 1920, p.246).
B.P. anal. Point qui s'oppose à un autre.
1. [Dans une oppos. spatiale] Chaque déménagement le transportait d'un pôle à l'autre de Paris (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.86).
a) ANAT. [Dans un organe] ,,Partie la plus saillante de chacune des deux extrémités opposées d'un organe`` (MAN.-MAN. Méd. 1980). Pôles antérieur et postérieur de l'oeil, du cristallin (MAN.-MAN. Méd. 1980). Il existe deux glandes surrénales située chacune au niveau du pôle supérieur de chaque rein (QUILLET Méd. 1965, p.494).
b) EMBRYOL. [Dans une cellule, dans un embryon, dans un oeuf] Au bout de deux à trois semaines, l'embryon intérieur en sort en soulevant l'opercule qui occupe l'un des pôles (COUPIN, Animaux de nos pays, 1909, p.436).
Pôle animal. ,,Pôle de l'oeuf où se forment successivement les deux globules polaires et où débute la segmentation`` (Méd. Biol. t.3 1972). La quantité du vitellus augmentant encore, il finit par se séparer complètement du cytoplasme et celui-ci, localisé en un disque mince au pôle animal de l'oeuf (...), est seul à se diviser dans la segmentation (CAULLERY, Embryol., 1942, p.39).
Pôle végétatif. Pôle de l'oeuf opposé au pôle animal. L'axe pôle animal-pôle végétatif est l'axe de symétrie de l'oeuf non fécondé (LEND.-DELAV. Biol. 1979).
c) GÉOM. Chacune des extrémités de l'axe d'un solide de révolution.
Pôle d'un cercle. Sur une sphère, chacune des extrémités du diamètre perpendiculaire au plan de ce cercle. Le diamètre perpendiculaire au plan d'un cercle de la sphère coupe la surface en deux points, qu'on nomme les pôles de ce cercle (HADAMARD, Géom. ds espace, 1921, p.154).
P. anal.
Pôle d'une droite, d'un plan (par rapport à une conique, à une quadrique). Point ayant pour polaire cette droite, ce plan. Cette droite est dite la polaire du point a par rapport au cercle, et celui-ci est dit le pôle de la droite (HADAMARD, Géom. plane, 1898, p.203).
,,Point fixe jouant un rôle particulier dans une transformation géométrique`` (UV.-CHAPMAN 1956). Pôle d'inversion; coordonnées d'un point par rapport à un, à deux pôles. La transformation définie ci-dessus équivaut à une inversion de pôle O (KOURGANOFF, Astron. fondam., 1961, p.15).
Pôle d'une fonction. Point où cette fonction devient infinie, et tel que la réciproque de cette fonction soit régulière. Pôle d'une fonction irréductible P/Q de K(X) (d'apr. BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
2. PHYSIQUE
a) ÉLECTRICITÉ
Pôle (électrique). Chacune des extrémités d'un circuit électrique pouvant être chargée positivement ou négativement. Il cherchait à lui expliquer qu'en électricité, il y a deux pôles, l'un négatif, l'autre positif, et qu'à chaque pôle correspond un fil, —mais il s'embrouillait (RAMUZ, A. Pache, 1911, p.207). Dans un circuit, le courant va du pôle positif au pôle négatif (Sc. 1962).
Pôle conséquent.
b) MAGNÉTISME
Pôle (magnétique) d'un aimant. Extrémité où semble se concentrer le magnétisme d'un aimant. Si l'on suspend une barre aimantée de façon à ce qu'elle puisse osciller librement, un de ces pôles, le pôle Nord ou pôle positif, se dirigera approximativement vers le Nord, et l'autre vers le Sud (UV.-CHAPMAN 1956).
Pôle (magnétique terrestre). Région de la Terre où l'inclinaison magnétique est maximum. Affolés comme la boussole placée sur le pôle même (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p.79).
c) Au fig. Point central qui exerce une attraction, un rayonnement. Le pôle de l'orgueil est le plus habité de nos jours (SAINTE-BEUVE, Volupté, t.1, 1834, p.183). Il était le pôle attirant les pensées, mais ne s'en apercevait pas (ESTAUNIÉ, Empreinte, 1896, p.113).
Pôle attractif, pôle d'attraction. Le syndicat tend à apparaître comme le pôle d'attraction le plus efficace, le plus ardent centre de vie (BARRÈS, Cahiers, t.5, 1907, p.90). Le café-tabac constitue, avec la poste et la mairie, le troisième et principal pôle attractif de la place (MARTIN DU G., Vieille Fr., 1933, p.1029).
ÉCON. POL., GÉOGR. HUM. Pôle de croissance, d'équilibre. La création d'un pôle de développement augmente dynamiquement le taux d'accroissement de la productivité dans un ensemble d'activités du pays qui en bénéficie (PERROUX, Écon. XXes., 1964, p.605). Matra renforce sa position à Europe 1, rachète une part de Manurhin et veut simultanément créer un grand pôle français de composants électroniques. Pourquoi? (Le Point, 13 nov. 1978, p.123).
Prononc. et Orth.:[po:l]. Ac. 1694-1740: pole; dep. 1762: pôle. Étymol. et Hist. I. A. 1. a) ) Ca 1220 astron. (La Petite philosophie, éd. W. H. Trethewey, 2301: Dous poles el firmament sunt); ) 1338 pol artique, pol antartique (v. TLF, s.v. arctique et antarctique); b) 1808 pôle du froid (L. RAMOND ds Mém. de la classe des sc. math. et phys. de l'Inst. de France, année 1808, 2e part., Paris, 1809, p.134); 2. 1664 [éd.] fig. (ABLANCOURT, Les Apophtegmes des anciens, Paris, Th. Jolly, p.205: Il disoit, Que la peine et la récompense estoient les deux poles sur lesquels tournoit le genre humain). B. 1. 1647 [éd.] math. (DESCARTES, Principes de la philos., Paris, P. Des Hayes, p.177); 2. a) 1897 biol. (L. GUIGNARD ds Année biol., 3e année, 1899, p.69); b) 1909 pôles de l'oeuf (COUPIN, loc. cit.); c) 1963 anat. (Lar. encyclop.). II. A. 1. a) 1647 phys. (DESCARTES, op. cit., p.419: le pole de l'aymant); b) 1751 pôle magnétique (v. magnétique); 2. 1814 électr. pôle positif, pôle négatif (GAY-LUSSAC ds Mém. de la classe des sc. math. et phys. de l'Inst. impérial de France, année 1812, 2e part., Paris, 1816, p.156). B. 1630 [éd.] fig. «ce qui attire» (MALHERBE, Les Poésies, livre V ds OEuvres, Paris, Ch. Chappellain, p.168). Empr. au lat. polus «pôle [du monde], étoile polaire, ciel», du gr. «pivot, axe du monde, voûte céleste», lui-même issu de «tourner». L'angl. connaît le mot, comme terme de biol. à partir de 1834, comme terme d'électr. à partir de 1802 et au sens fig. en 1471 (v. NED, s.v. pole2). Fréq. abs. littér.:1077. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 2003, b) 1103; XXes.: a) 777, b) 1812. Bbg. FORTIN (A). Dossiers de mots. Néol. Marche. 1979, n° 11, p.55. — HAMELIN (L.-E.). Dossiers de mots: le Nord et son lang. Néol. Marche. 1979, n° 6, pp.282-284. — GOHIN 1903, p.359. — ROSMORDUC (J.). Pôle, polarité, polarisation. Doc. Hist. Vocab. sc. 1981, n° 2, pp.96-102.

pôle [pol] n. m.
ÉTYM. V. 1220; lat. polus, grec polos, de polein « tourner ». → aussi Polaire et polari-.
———
I
1 Sc. (astron.). Chacun des deux points de la sphère céleste formant les extrémités de l'axe autour duquel elle semble tourner. || Ligne des pôles. Axe (du monde). || Direction des pôles. Nord, sud.Loc. vieillie. Sous les pôles : dans les régions polaires; sous le pôle : dans la région du pôle Nord.(XVIe). Poét. Le ciel. || « À la face du firmament et du pôle chargé d'étoiles » (→ Épithalame, cit. 2, Chateaubriand).
1 Le ciel paraît tourner sur deux points fixes, nommés par cette raison pôles du monde (…)
Laplace, Exposition du système du monde, I, in Littré.
Mouvement des pôles célestes sur la sphère céleste ( Précession; nutation), correspondant aux variations de l'axe de rotation de la terre.Arc (II., A., 1.) d'élévation du pôle.
2 Pour la commodité du langage, on appelle pôle moyen un pôle fictif animé de la précession seule : c'est donc le pôle moyen qui décrit un petit cercle à 23°27′ du pôle de l'écliptique. Quant au pôle vrai, la nutation lui fait décrire, en 18, 60 ans, une ellipse (…)
A. Danjon, in Encycl. Pl., la Terre, Le mouvement de la Terre, p. 49.
Pôle terrestre. → ci-dessous 2.
2 (Fin XVe, pôle arctique). Cour. Chacun des deux points de la surface terrestre formant les extrémités de l'axe de rotation de la terre. || Pôle arctique, boréal, septentrional (plus cour. : Pôle Nord). || Pôle antarctique, austral (plus cour. : Pôle Sud). || Les pôles terrestres correspondent (par définition) aux pôles célestes. || Ligne des pôles (→ Équateur, cit. 1). || Opposition des pôles. || Cercle passant par les deux pôles. Méridien. || Mouvements continus des pôles (précession et nutation; → ci-dessus, cit. 2), et mouvements irréguliers des « pôles instantanés » :
2.1 À ce moment, la Croix du Sud se présentait à l'observateur dans une position renversée, l'étoile alpha marquant sa base, qui est plus rapprochée du pôle austral.
Cette constellation n'est pas située aussi près du pôle antarctique que l'étoile polaire l'est du pôle arctique. L'étoile alpha en est à 27° environ (…)
J. Verne, l'Île mystérieuse, t. I, p. 175.
3 (…) c'est seulement en 1888 que Küstner parvint à démontrer la variabilité des latitudes géographiques et la mobilité des pôles terrestres (…) Aujourd'hui (…) nous pouvons tracer la courbe, appelée polhodie, décrite par le pôle terrestre nord depuis 1890. Elle se compose de spires irrégulières (…) dont le point central approximatif a été choisi (…) comme origine (…) Depuis 1890, jamais la distance du pôle instantané à cette origine arbitraire n'a atteint 0",5 ou 16 m.
A. Danjon, in Encycl. Pl., la Terre, Le mouvement de la Terre, p. 50.
Par ext. Région géographique située près d'un pôle. Cercle (polaire), circumpolaire, glacial (zone glaciale); nord (grand Nord). || Aplatissement (cit.) de la terre aux pôles (→ Gravitation, cit. 1). || Exploration (cit. 1) vers le pôle antarctique. || La conquête des pôles. || Un Samoyède descendu du pôle (→ 1. Moufle, cit. 1). || La flore, la faune du pôle (→ Instinct, cit. 14).D'un pôle à l'autre (→ Empereur, cit. 5).
4 (…) installons-nous au pôle. Là, le soleil ne frise qu'obliquement la terre, et les lentes alternatives de la lumière et de la nuit suppriment la variété et augmentent la monotonie, cette moitié du néant. Là, nous pourrons prendre de longs bains de ténèbres, cependant que, pour nous divertir, les aurores boréales nous enverront de temps en temps leurs gerbes roses (…)
Baudelaire, le Spleen de Paris, XLVIII.
Par anal. || Pôles du froid. Froid (infra cit. 11).
3 (XVIIe). Fig., poét., vx. Ce qui dirige, guide comme l'étoile polaire (→ Malherbe, Molière, Saint-Simon, in Littré). || Tendre vers un pôle (→ Astre, cit. 16).
Se dit de deux points principaux et opposés. || « La vie des mortels a deux pôles, la faim et l'amour » (→ Disputer, cit. 3, France). || Relier deux pôles (→ Individualisme, cit. 6). || Pôle contraire (→ Irrationnel, cit. 2). || Osciller (cit. 6), aller d'un pôle à l'autre.
5 Est-ce que l'homme a, comme le globe, deux pôles ? Sommes-nous, sur notre axe inflexible, la sphère tournante, astre de loin, boue de près, où alternent le jour et la nuit ?
Hugo, l'Homme qui rit, II, VII, IV.
6 Dans notre musique contemporaine, Pelléas et Mélisande est à l'un des pôles de notre art, Carmen, à l'autre pôle.
R. Rolland, Musiciens d'aujourd'hui, p. 206.
7 (…) les deux moitiés de Paris dont chacune s'oriente vers son pôle propre : le pôle de la richesse qui depuis un siècle remonte lentement de la Madeleine vers l'Étoile; le pôle de la pauvreté, dont les pâles effluves, les aurores vertes et glacées oscillaient alors de la rue Rébeval à la rue Julien-Lacroix.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, XVIII, p. 207.
———
II
A (Emplois scientifiques, extensifs).
1 (1647, Descartes, Principes, III., 65., « pôles des tourbillons »). Géom. Extrémité de l'axe d'un solide de révolution.Pôles d'un cercle sur une sphère : les extrémités du diamètre de la sphère perpendiculaire au plan du cercle.Par ext. || Pôle d'une droite (ou d'un plan) par rapport à une courbe (ou une surface) du 2e degré : point dont la polaire (ou le plan polaire) s'identifie à la droite (ou au plan).Point fixe jouant un rôle particulier dans une transformation. || Pôle d'inversion.Coordonnées d'un point par rapport à un, à deux pôles ( Polaire; bipolaire).
Math. Singularité non essentielle d'une fonction analytique, zéro de la fonction inverse.
2 (1647, Descartes, Principes, IV., 149-150). Phys. Chacun des « deux points de l'aimant qui correspondent aux pôles du monde, dont l'un regarde le nord et l'autre le sud » (Encyclopédie, 1765). || Pôles de l'aiguille aimantée (boussole) : pôle Nord, pôle Sud correspondant respectivement aux pôles positif et négatif. aussi Axe (magnétique). || Pôles d'un aimant. Aimant, magnétisme.REM. Pour les physiciens modernes, la notion de pôle magnétique n'est qu'un procédé commode pour décrire certains phénomènes magnétiques (magnétostatiques). || Le champ d'un aimant part d'un « pôle » pour aboutir à l'autre.
Géogr. || Pôles magnétiques, pôles d'inclinaison (magnétique) : régions du globe où l'inclinaison magnétique est maximum (90°). Magnétisme (cit. 1; → Inclinaison, cit. 1).
8 (…) le globe est un gros aimant polarisé dans l'immensité, avec deux axes, un axe de rotation et un axe d'effluves, s'entrecoupant au centre de la terre (…) les pôles magnétiques tournent autour des pôles géographiques (…)
Hugo, l'Homme qui rit, I, II, I.
9 En allant de l'équateur vers les régions polaires, l'inclinaison augmente en valeur absolue; les isoclines des régions polaires (…) se resserrent autour d'un point assez mal défini (…) qui est dit pôle magnétique ou pôle d'inclinaison. Au Nord, le pôle magnétique est situé au Canada… (les pôles) sont des points plutôt synthétiques, de définition régionale et non locale (…)
E. Thellier, in Encycl. Pl., la Terre, Magnétisme terrestre, p. 560.
3 (Du précédent). Électr. Chacune des deux extrémités d'un circuit électrique ( Électrode), chargée l'une d'électricité positive (pôle positif, pôle + anode), l'autre d'électricité négative (pôle négatif, pôle − Cathode). Courant, électricité; borne (I., 5.). || Pôles d'un générateur d'électricité (pile…). || Qui comporte deux ( Bipolaire), plusieurs pôles ( Multipolaire, préf. multi-). → aussi Unipolaire (à plot central). — Techn. || Pôles de commutation d'une dynamo : bobines magnétisantes destinées à améliorer la commutation (substitution d'une portion de circuit à un autre).
4 (1904, in Rev. gén. des sc.). Anat., embryol. Partie la plus saillante, aux deux côtés opposés d'une structure anatomique. || Pôles antérieur et postérieur du cristallin. || Pôles (animal et végétatif) de l'œuf, dont proviennent respectivement l'embryon et le vitellus. Polarité (cit.); polaire (globule).(1897). Biol. || Pôles du fuseau constitué lors de la division cellulaire.
B Fig. Centre d'attraction, d'intérêt. || « Un pôle économique de dimensions européennes » (le Monde, 30 sept. 1969). || Pôle de croissance, d'influence. || Pôle économique.
10 Pousser le Conseil économique à se regrouper autour de deux pôles, constitués l'un par les centrales ouvrières, l'autre par le patronat (…) Le « pôle intermédiaire » que formaient, sous la IVe République, les cadres, les associations familiales, les dirigeants d'entreprise nationales, réapparaîtra-t-il (…)
G. Mathieu, in le Monde, 19 janv. 1964.
Loc. Constituer un pôle d'attraction pour qqn : attirer; être ce qui attire.
COMP. Dipôle, monopôle, quadripôle, technopôle.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • pôle — pôle …   Dictionnaire des rimes

  • Pole — Pole …   Deutsch Wörterbuch

  • Pole — may refer to:Cylindrical object*A solid cylindrical object with length greater than its diameter e.g: **Barber s pole, advertising a barber shop **Danish pole, a circus prop **Firemen s pole, a wooden pole or a metal tube or pipe installed… …   Wikipedia

  • Pole — Pole, n. [As. p[=a]l, L. palus, akin to pangere to make fast. Cf. {Pale} a stake, {Pact}.] 1. A long, slender piece of wood; a tall, slender piece of timber; the stem of a small tree whose branches have been removed; as, specifically: (a) A… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pole — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. n III, lm D. pól {{/stl 8}}{{stl 20}} {{/stl 20}}{{stl 12}}1. {{/stl 12}}{{stl 7}} obszar ziemi przeznaczony do uprawiania na nim roślin; rola, grunt, ziemia uprawna : {{/stl 7}}{{stl 10}}Pracować, siać na polu. Uprawiać… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Pole — Pole, n. [L. polus, Gr. ? a pivot or hinge on which anything turns, an axis, a pole; akin to ? to move: cf. F. p[^o]le.] 1. Either extremity of an axis of a sphere; especially, one of the extremities of the earth s axis; as, the north pole. [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • pole — pole1 [pōl] n. [ME < OE pal < L palus, PALE2] 1. a long, slender piece of wood, metal, etc. usually rounded [a tent pole, flagpole, fishing pole] 2. a tapering wooden shaft extending from the front axle of a wagon or carriage and attached… …   English World dictionary

  • Pole — bezeichnet: den Singular der Einwohner von Polen, siehe Polen (Ethnie) die niederdeutsche Form des Vornamen Paul das Musikprojekt des Berliner Musikers Stefan Betke, siehe Pole (Musik) das alte englische Längenmaß: 5,029 Meter. die verkürzte… …   Deutsch Wikipedia

  • pole — Ⅰ. pole [1] ► NOUN 1) a long, slender rounded piece of wood or metal, typically used as a support. 2) a wooden shaft at the front of a cart or carriage drawn by animals and attached to their yokes or collars. ► VERB ▪ propel (a boat) with a pole …   English terms dictionary

  • Pole — Pole, v. t. [imp. & p. p. {Poled}; p. pr. & vb. n. {Poling}.] 1. To furnish with poles for support; as, to pole beans or hops. [1913 Webster] 2. To convey on poles; as, to pole hay into a barn. [1913 Webster] 3. To impel by a pole or poles, as a… …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.